Menu de navigation

Site d'établissement

Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des classes d'enseignement supérieur situées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas et pour la plupart publiques, elles sélectionnent sur dossier et recommandations après le baccalauréat et préparent en 2 à 3 ans les étudiants aux concours d'admission de certaines écoles de commerce, de certaines écoles d'ingénieurs, des Écoles normales supérieures (ENS), de l'École nationale des chartes et dans une certaine mesure des Instituts d'études politiques.

Condition d'admission

Pour entrer en prépa, il faut être titulaire d'un bac S, ES, STMG ou L, en fonction de la voie voie choisie.

Il faut avoir un très bon parcours scolaire, les places étant limitées.

CPGE économiques et commerciales

Réservée aux bacheliers S, c’est l’option qui obtient les meilleurs résultats dans les écoles de commerce les plus cotées comme HEC ou l’Essec. C’est aussi une option qui exige un excellent niveau en mathématiques, avec un niveau de difficulté proche de celui de certaines prépas scientifiques.

L’option scientifique (ECS) des classes préparatoires économiques et commerciales vise l’entrée dans l'une des 25 écoles de commerce et de management reconnues par l’État et délivrant en 3 ans le grade de master. Cette CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) économique est proposée dans une centaine de lycées.

 

Au programme ...

 

CPGE ECSÀ raison de 9 h par semaine, les mathématiques occupent la place principale en ECS avec un niveau de difficulté équivalent à celui de certaines prépas scientifiques. Elles ont aussi un fort coefficient au concours dans les écoles les plus sélectives comme HEC, l’Essec… L’informatique est présente à travers des Colles (Interrogations Orales).

Le reste de l’emploi du temps est occupé à parts égales par la culture générale (cours de philosophie et de littérature, qui abordent en 1re année des notions comme l’héritage de la pensée grecque, l’esprit des Lumières), les langues (dont obligatoirement l’anglais) et les cours d'’histoire-géographie et géopolitique du monde contemporain.

 

 

Quels concours après ?

Deux concours communs rassemblent la plupart des écoles de commerce qui recrutent à l’issue des classes préparatoires :

  • Le concours BCE* (22 écoles en 2014).
  • Le concours Ecricome (3 écoles en 2014).

Les élèves d’ECS peuvent aussi se présenter à d’autres concours qui ne leur sont pas réservés, comme :

  • Les concours des IEP (instituts d’études politiques) après la 1re ou la 2e année de prépa.
  • Le concours du Celsa (accès en L3 information et communication).

 

Témoignages d'anciens HCY-Audencia...

Témoignages d'anciens MG HEC...

Cette option est celle qui accueille le plus d’élèves. Elle s’adresse aux bons bacheliers ES, dans l’ensemble des matières, puisque par leur poids aux concours, c’est la prépa la plus équilibrée.

L’option économique (ECE) des classes préparatoires économiques et commerciales vise l’entrée dans l’une des 25 écoles de commerce et de management reconnues par l’État et délivrant le grade de master. Elle est proposée dans une centaine de lycées.

Au programme ...

 

En mathéEconomique-et-commerciale-option-economique_mediummatiques, le programme est le prolongement du bac ES, avec une large place donnée aux probabilités. S’y ajoute 1 h d’informatique par semaine.

L’autre enseignement phare est celui d’ESH (économie, sociologie et histoire du monde contemporain), qui dresse le panorama des théories économiques avec un éclairage historique.

Enfin la culture générale, qui aborde en 1re année des notions comme l’héritage de la pensée grecque, l’esprit des Lumières, et les langues, dont obligatoirement l’anglais, complètent le programme.

 

 

 

Quels concours après ?

Deux concours communs rassemblent la plupart des écoles de commerce qui recrutent à l’issue des classes préparatoires :

  • Le concours BCE* (22 écoles en 2014).
  • Le concours Ecricome (3 écoles en 2014).

Le concours BCE* permet ainsi d’accéder à :

  • École nationale d'assurance ( ENASS).
  • École nationale militaire ( ESM) Saint-Cyr.
  • École normale supérieure ( ENS) cachan, département économie et gestion.

Les élèves d’ECE peuvent aussi se présenter à d’autres concours qui ne leur sont pas réservés, comme :

  • Les concours des  IEP (instituts d’études politiques) après la 1re ou la 2e année de prépa.
  • Le concours du Celsa (accès en L3 information et communication)

Elle permet de conduire les bacheliers STMG aux mêmes concours que les options ECE et ECS. Si le programme est commun aux deux autres options en culture générale et en langues, les autres matières sont spécifiques à cette option, dans la lignée de la terminale STMG, avec du management, de la gestion, du droit, mais aussi de l’économie et des mathématiques.

L’option technologique (ECT) des classes préparatoires économiques permet d’entrer dans les mêmes écoles de commerce et de management que les voies ECS (prépa économique et commerciale, option scientifique)  et ECE (prépa économique et commerciale, option économique). Cette CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) est proposée dans une quarantaine de lycées.

Au programme ...

La 1re année commencEconomique-et-commerciale-option-technologiquee par une remise à niveau en culture généraleet en langues, où le programme est le même que dans les options ECSet ECE.

Le reste de l’emploi du temps est occupé par les mathématiques, qui pèsent un peu moins dans cette option, les cours de management et gestion dans le prolongement de la terminale STMG,  le droit et l’économie.

 

 

 

 

 

Quels concours après ?

Deux concours communs rassemblent la plupart des écoles de commerce qui recrutent à l’issue des classes préparatoires :

  • Le concours BCE (22 écoles en 2014) ;
  • Le concours Ecricome (3 écoles en 2014).

Autres concours via la concours BCE :

  • École nationale des assurances ( ENASS) ; 
  • École normale supérieure (ENS) Cachan, département économie gestion.

CPGE Littéraires et sciences sociales (B/L)

Tous les élèves ayant un bac S, ES ou L peuvent intégrer la filière B/L : 60% des élèves de BL ont un bac S, 30% un bac ES et 10% un bac L.

La filière Lettres et Sciences sociales (ou B/L) propose la formation pluridisciplinaire axée sur les problématiques contemporaines la plus large des classes préparatoires. Aux fondamentaux des classes préparatoires littéraires, elle associe un enseignement exigeant de mathématiques et de sciences économiques et sociales. Par leurs programmes, les disciplines proposées en B/L entretiennent un savant dialogue, porteur d’une grande culture générale contemporaine.


En fin de formation, les étudiants disposent d’une vaste culture en lettres comme en sciences humaines et sociales. Ils maitrisent les approches littéraires comme les outils nécessaires pour poursuivre des études requérant des outils statistiques et formalisés.
À l’issue de la seconde année, la banque d’épreuve B/L ouvre l’accès aux trois ENS, à l’ENSAE, l’ENSAI , aux écoles de management de la banque Ecricome, à la LISS de l’Université Paris-Dauphine, au CELSA, à l’ENSG et enfin à quatre écoles d’ingénieurs du GEIDIC.

Les étudiants peuvent également être admis sur concours spécifiques ou sur dossier dans de nombreuses écoles ou formation sélectives :

Diplômes des ENS (entrée en L3 ou en master) ;
Cursus universitaires recherchés (par exemple la double licence Économie Géographie de l’Université Paris I);
Écoles de management et de commerce dites de la BCE ;
Instituts d’Etudes Politiques — Une convention en cours de négociation avec les IEP de Bordeaux et d’Aix
Instituts supérieurs d’interprétariat — Par convention à venir, les étudiants de Montaigne se verront faciliter leur poursuite d’études à l’ISIT de Paris.

Par ailleurs, les anciens étudiants de BL connaissent d’excellents résultats aux concours plus avancés de la haute fonction publique, à commencer par l’agrégation et l’ENA.A l’issue des deux années de préparation, tout étudiant sérieux et assidu obtient sur proposition du conseil de classe les 120 ECTS nécessaires à une poursuite d’études universitaires, en L3 (lettres, langues, sciences humaines et sociales, MASS, sciences économiques, voire droit avec entrée en L2). Certaines universités acceptent en Master, sous certaines conditions, les étudiants ayant choisi d’effectuer une seconde khâgne afin de retenter les concours.

Pour plus de détails.

Sites concernant les CPGE Economiques et Commerciales :

http://www.infoprepa.com site d’information sur les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles de management (dénomination officielle : CPGE Economiques et Commerciales), proposé par l’APHEC (Association des Professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales, présente dans tous les lycées publics ou privés sous contrat).

http://www.concours-bce.com site de présentation du concours BCE

Le concours BCE ouvre les portes des grandes écoles de management aux étudiants des classes préparatoires.
La BCE, banque commune d’épreuves, organise le concours d’accès au programme « Grande École » de 21 grandes écoles de management et de 5 écoles associées.
Les 21 Grandes Ecoles :
●Audencia (Nantes)
●Groupe ESC Pau
●Ecole de Management de Normandie
●Groupe ESC Troyes
EDHEC Grande Ecole
●HEC Paris
●EM Lyon Business School
INSEEC Business School
●EM Strasbourg Business School
●ISC Paris
ESC Dijon-Bourgogne
●ISG
●ESC La Rochelle
Montpellier Business School
●ESC Rennes Scool of Business
Skema Business School (Nice et Lille)
●ESCP Europe
●Télécom Ecole de Management
●ESSEC
●Toulouse Business Scool
●Grenoble Ecole de Management
 

http://www.ecricome.org/ecricome-prepa/concours-ecricome-prepa-64/concours-ecricome-prepa.html

Les écoles de commerce de la banque d’épreuves ECRICOME proposent des programmes Grande Ecole accessibles après 2 années de classe préparatoire aux Grandes Ecoles.
3 Grandes Ecoles : ICN (Nancy-Metz) KEDGE (Marseille-Bordeaux) NEOMA (Reims-Rouen)